.::English below::.

Le FIFP est un moment, une expérience unique ou le cinéma panafricain et les cultures africaines ainsi que celles de sa diaspora à travers le monde sont à la disposition de tous. C'est une énergie exceptionnelle. Pour définir le FIFP nous préférons laisser le soin à ceux qui ont vécu l'expérience du festival d'en parler à notre place.

Depuis 1996, le Festival International du Film Panafricain de Cannes associe à ses
activités de projection un marché : le Salon Panafricain. Un lieu où les métiers du cinéma se
déclinent. « Le cinéma à l'avantage d'être un art qui regroupe presque toutes les autres activités artistiques. On trouve dans le cinéma, la performance d'acteurs, la musique, la photo, la beauté, l'esthétique, la mode, le livre...»

Notre objectif est de valoriser l'économie du cinéma Panafricain. Le marché des arts panafricains est dans une phase de croissance. Nous misons sur l'avenir. Le potentiel est énorme pour le mettre en lumière. Cet idéal est un « rêve actif » qui a fait de l'Africain et de sa diaspora ce qu'elle est aujourd'hui. Cela a été le véhicule de Mandela, il est celui d’Obama et bien d'autres... Le Panafricanisme est un concentré de l'universalisme. Il a toutes les lumières, celle de Égypte antique et celle de l'avenir du monde.

En somme, la beauté en permanence.

Le Festival International du Film PanAfricain de Cannes est une plateforme d’exposition du Cinéma et de ses métiers, des Arts et des savoirs-faire, mais également de l’Innovation, de la Culture et de l’Événementiel. Le Festival bénéficie depuis 2012, d'un atout inestimable en la personne de son Égérie : La Splendide Tetchena Ayana BELLANGE (affiche du Festival) qui symbolise à elle seule L'Esprit, la Beauté, l'Ethique et la Créativité panafricains. Cette canadienne de parents haïtiens, actrice, productrice et réalisatrice incarne mieux que quiconque l'idéal panafricain dans sa dimension
universelle.

Moteur de développement de l’industrie du Cinéma et des Arts PanAfricains, le Festival recherche en permanence des solutions spécifiques au développement du Cinéma et des Arts PanAfricains.

Avec un Marché PanAfricain en plein essor (de l’Afrique aux Amériques en passant par les Caraïbes, l’Europe et l’Asie), le Festival bénéficie par le biais du Groupe Nord-Sud Développement d’une expertise de plus de 12 ans au service du développement du Cinéma et de la Mode ainsi que 28 ans d’expertise pour le développement des Affaires Culturelles et Sociales.

Le Festival International du Film Panafricain offre un soutien permanent au développement de vos projets et un savoir-faire dans leur accompagnement. Nous sommes au cœur de la
diffusion et de la promotion des films, de le mode, de la musique, du livre.

Sawa Ethik University & Marcus Mosiah Garvey Academy est un Pôle d’Échange lors du FIFP, sous forme de séminaire (conférence et ateliers) est un Espace indispensable pour les entrepreneurs.
---
The FIFP is a moment and a unique experience where Pan African cinema and African culture, along with its diaspora throughout the world, are made available to everyone. It has an amazing energy. In order to describe the FIFP we will let those who have experienced the festival speak for themselves.

After 16 years of existence the Cannes Pan African Film Festival has linked its activities with a marketplace : The Pan African Exhibition or Marketplace.
A place where all parts of the cinema industry are available on show. Cinema benefits from being an art form which brings together all types of artistic activity. Cinema showcases : the performances of actors , music, photography, beauty , fashion, literature…

Our objective is to enhance the economy of Pan African cinema. Within a few years the market place for Pan African art will generate considerable wealth. We are already seeing a significant expansion in Pan Africain cinema, and the potential is tremendous.
This idea is an « active dream » which shows Africa and its diaspora as it is today. This was Mandela’s method, as it is that of Obama also and many others. Pan Africanism is a concentration of universality. It has preserved all that was left by the ancient Egyptians, and that which now influences the future. All in all, everlasting beauty.

«I created the FIFP or Pan African film festival, in order to show the unity and the universal sense of community present within diversity . In my opinion a lack of knowledge and awareness of others is the source of conflict and cinema is a great instrument for teaching about beauty and tolerance. My idea was to show, from something reserved initially for a specific community, that a whole world can be discovered»

Eitel Basile NGANGUE EBELLE
Président / Founder
Médaille de Vermeille de la Académie, Arts, Sciences et Lettres

.::English below::.

Cette magnifique récompense a dynamisé les oeuvres PanAfricaines depuis 2006, date de sa création. DIKALO (message en langue Douala – Cameroun) est décerné par un jury professionnel au meilleur long et court métrage (fiction), au meilleur documentaire, au meilleur actrice et acteur. Par ailleurs, le public décerne également un dikalo.

La qualité des films primés par le FIFP depuis la
création des Dikalos Award en 2006 associée à l’excellent travail des différents professionnels, composant son jury, confère à notre festival une référence mondiale. En effet, tous les films récompensés par le FIFP ont connu un excellent développement à l’international, comme Rigoberto Lopez premier lauréat du Dikalo Award en 2006, grand réalisateur cubain qui marque son époque par la beauté de son oeuvres « Roble de Olor-Parfum de Chêne»
---
A panel of judges working for the Dikalo Award
This award has given an added dynamic for Pan African work since its creation in 2006. DIKALO (which means message in the Douala language from Cameroon) is given by the jury to the best feature film and short film (fiction) the best documentary, best actor and actress. The public also choose who gets a DIKALO.
The quality of the films winning the Dikalos Award reflects the excellent work done by the different professionals who have made up the jury and has helped to make our festival a point of reference within its domain.
All the films which have gained awards at the festival have gone to have international recognition. An example of this is Rigoberto Lopez (winner of the Dikalo Award in 2006 ) the great Cuba director with « Roble de Olor – Perfumed Oak ».


.::English version of the rules below, please scroll down::.

--FRANCAIS--

RÈGLEMENT DU FESTIVAL
Le candidat doit lire entièrement le règlement.
Attention, l'inscription de votre film au FIFP vaut acceptation du présent règlement.

TABLE DE MATIERES:

Titre 1 : Présentation
Titre 2 : Les objectifs
Titre 3 : Les conditions de participation
Titre 4 : Le sous titrage des films
Titre 5 : La sélection officielle (Compétition internationale)
Titre 6 : La mise à disposition des films
Titre 7 : Les films primés - obligations des lauréats
Titre 8 : La non prise en charge des réalisateurs ou producteurs de film sélectionné
Titre 9 : Les assurances
Titre 10 : Règlement des litiges

TITRE 1 : PRÉSENTATION

Article 1 : Le Festival International du Film Panafricain a pour objectif de faire découvrir les auteurs, scénaristes, réalisateurs de films du monde entier œuvrant dans l'univers panafricain*(Afrique et diaspora à travers les 5 continents). Cela va de la mise en image d'un lieu, d'un acteur (1er ou 2nd rôle...), la production...

Article 2 : Le Festival International du Film Panafricain se veut un regard vif, innovant et en alerte sur la création cinématographique contemporaine. Le FIFP est un Pôle d'excellence ouvert à tous les pays du monde entier sous son regard panafricain.

TITRE 2 : LES OBJECTIFS

Article 3 : Promotion et valorisation du Cinéma Panafricain. Plate-forme de rencontre des Professionnels du cinéma du monde entier autour du cinéma panafricain (Afrique et diaspora, Amérique, Asie, Australie, Caraïbes, Europe...) (Producteurs, Distributeurs, Télévisions, Financiers, Institutionnels, Réalisateurs, Acteurs, scénariste, Photographes, techniciens, stylistes, accessoiristes, musique...)

Article 4 : Faire découvrir aux professionnels et au grand public la réalité de la création panafricaine - Soutenir le développement de l'industrie cinématographique panafricaine - Facilité la diffusion des films.

TITRE 3 : LES CONDITIONS DE PARTICIPATION

Article 5 : Toute personne quelque soit son origine peut proposer un film : fiction, animation, expérimental ou documentaire, long ; moyen ou court métrage, une série, un clip vidéo.

Article 6 : Seuls les réalisateurs panafricains (Afrique et diaspora d'Amériques, des Caraïbes, de Europe, du Pacifique, Océan indien...) peuvent proposer des œuvres portant sur d’autres thèmes que ceux mettant en image l’environnement panafricain (un lieu, un acteur (africain ou descendant africain) (1er ou 2nd rôle...), la production....).

Article 7 : Les réalisateurs peuvent proposer plusieurs œuvres.

Article 8 : Les candidats doivent s'inscrire à partir de notre site ou des plates-formes partenaires - Les frais d’inscriptions sont de 57€. L'inscription d'un film au FIFP entraîne obligatoirement la mise à disposition gratuite des droits de projection pendant toute la durée du festival. Le réalisateur et/ou sa production accepte en âme et conscience d’exonérer le festival de tout paiement des droits de diffusion dès la confirmation de ladite inscription du ou des films. Un tarif spécial (réduit) à 45€ est appliqué aux étudiants – sous réserve de l'envoi d'une photocopie de sa carte étudiante à tech@fifp.fr . La direction du FIFP se réserve avant validation, le droit de vérifier auprès de l'institution de la véracité du document fourni.
La soumission d'un film doit se faire au plus tard avant la date de clôture fixée par la direction du FIFP.

TITRE 4 : LE SOUS-TITRAGE DES FILMS

Article 9 : Aucun sous titrage n'est exigé lors de la soumission de votre film. En revanche, dès sa sélection, les règles suivantes doivent être respectées :
a) Les films utilisant l’anglais ou une autre langue (sauf le français) doivent être sous titrés en français.
b) Il est conseillé que les films utilisant la langue française de disposer d'un sous titrage en anglais.

Cette exigence répond à la demande de notre public international.

Nous pouvons vous accompagner en matière de sous titrage en vous proposant des solutions adaptées à votre budget.

TITRE 5 : LA SÉLECTION OFFICIELLE (COMPÉTITION INTERNATIONALE)

Article 10 : Peuvent concourir : les fictions, les animations, expérimentaux, et les documentaires de court, moyen ou long métrage et les clips vidéos.

Article 11 : Seuls les films de la sélection officielle (films en compétitions) concourent pour le Prix DIKALO.

Article 12 : Le conseil d’administration du Festival nomme un jury composé de 5 membres minimum choisis parmi les professionnels du cinéma, du monde artistique, culturel et social.

Article 13 : Les membres du jury ne doivent avoir aucun lien (commercial, de production, familial ...) avec les œuvres en compétition.

Article 14 : Ce jury décerne le Prix DIKALO qui récompense la meilleure œuvre cinématographique.

TITRE 6 : LA MISE À DISPOSITION DES FILMS

Article 15: Dès l'inscription de votre film au FIFP, vous acceptez d'exonérer le Festival de tout paiement de droit de diffusion pour sa ou ses projection(s) dans le cadre dudit événement. Pendant la durée du festival, aucun des films en sélection officielle ne peut être projeté hors des salles du festival International du Film Panafricain.

Article 16 : Pour la sélection, un fichier numérique de votre film doit être envoyé en HD (format .MP4, .MOV ou .MKV). Envoie à tech@fifp.fr via Wetranfert ou autres plates-formes de transfert.
Aucun DVD ou autres formats physiques n'est accepté.

Article 17 : Les copies des films sélectionnés doivent nous parvenir au plus 30 jours avant le début du Festival. Les copies numériques doivent être en bon état de projection.

Article 18 : Les projections se feront à partir de supports numériques.

Article 19 : Les supports doivent répondre aux normes standard de diffusion. Cependant pour des soucis de logistiques, seul le format DCP n’est pas accepté.

Article 20 : Les envois de produits liés à la promotion du film doivent être dégagés des droits de douane. Il doit impérativement y être indiqué la mention « aucune valeur commerciale ». A défaut de cette mention, le Festival se réserve le droit de refuser tout envoi.

Article 21 : Les copies de sélection sont conservées par le festival International du Film Panafricain au titre de « copies-mémoire » dans ses archives.

TITRE 7 : LES FILMS PRIMES – OBLIGATIONS DES LAUREATS

Article 22 : Les réalisateurs et / ou les producteurs des films primés sont invités à :
- remettre une copie de projection pour les archives du festival ;
- mentionner le prix dans tout document publicitaire du film ;
- faire apparaître le prix dans le générique, sur les affiches et les dossiers de presse en cas de distribution.

Article 23 : Les Dikalos Awards sont envoyés aux gagnants par voie postale si les nominés n’ont pas pu assister au Festival. Les frais d'envoi sont à la charge du réalisateur ou de sa production.

TITRE 8 : LA NON PRISE EN CHARGE DES REALISATEURS OU PRODUCTEURS DE FILM SELECTIONNE

Article 24 : Le Festival International du Film Panafricain est une organisation solidaire à but non lucratif. Elle vit grâce aux dons de tous. De ce fait, le FIFP ne prend en charge les réalisateurs sélectionnés et les professionnels du cinéma durant leur séjour à Cannes.

TITRE 8 : LES ASSURANCES

Article 25: Les films sont sous la responsabilité du Festival International du Film Panafricain dès leur réception. Le Festival International du Film Panafricain prend en charge les frais d’assurance. La responsabilité du Festival International du Film Panafricain prend fin dès la fin du Festival. En cas de perte ou de détérioration pendant le festival, la responsabilité du Festival International du Film Panafricain n’est engagée que pour la valeur de la copie.

TITRE 9 : RÈGLEMENT DES LITIGES

Article 26 : En cas de litige, si aucun règlement à l’amiable n’a pu être trouvé, seuls les tribunaux des Alpes Maritimes seront compétents pour résoudre le litige.

--ENGLISH--

FESTIVAL RULES
The candidate must carefully read all the rules
Attention! By submitting your film to the FIFP, you acknowledge that you have read and adhere to the following rules.

CONTENTS:

Part 1: Presentation
Part 2: Objectives
Part 3: Conditions for Participation
Part 4: Subtitle Requirement
Part 5: Official Selection (International Competition)
Part 6: Film Submission
Part 7: Award-Winning Films - Requirements for the Laurels
Part 8: The No-Hosting Rule for Filmmakers and Film Producers of officially selected films
Part 9: Insurances
Part 10: Litigation rules

PART 1: PRESENTATION

Article 1: The International Panafrican Film Festival’s goal is to help with the discovery of authors, screenwriters, filmmakers from around the globe who create works or art inspired by the Panafrican universe (Africa and its Diaspora across the five continents)... This ranges from directing a scene, to an actor’s role (primary or secondary...), to film production...

Article 2: The International Panafrican Film Festival aims to explore a keen and alert perspective on the creation of contemporary cinematography in the Panafrican world. The Festival covers aspects of black people’s environment extending from Africa to America through the Caribbean, Europe, Asia, and the Pacific….

PART 2: OBJECTIVES

Article 3: The objective is the promotion and valorization of the Panafrican cinema. The festival is a meeting platform for film professionals from around the world who are focused in the realm of Panafrican cinema (Africa and its diaspora, America, Asia, Australia, Caribbean, Europe...). This includes producers, distributors, television, investors, institutions, directors, actors, screen writers, photographers, technicians, designers, props, musicians, etc.

Article 4: The festival is here to help professionals and the general public discover the creations arising from the Panafrican world. To support the continued development of the Panafrican film industry by facilitating the broadcasting of its films.

PART 3: CONDITIONS FOR PARTICIPATION

Article 5: Any person, no matter their origin, can submit a film of the following genres: fiction, animation, experimental or documentary, feature-length or short-length.

Article 6: Only Panafrican filmmakers (Africa, America, Asia, Caribbean, Europe, Pacific…) can submit works that contain themes that differ from the Panafrican realm.

Article 7: Film makers may submit more than one production.

Article 8: Candidates must submit their submission form along with a digital link to view their film. They must also submit a €57 registration fee before the deadline stated on the FIFP website (and stated on the film call sign). Registration to the festival grants the International Panafrican Film Festival the right to project all submitted films. Registration fees for students are 45 € - a photocopy of the student card must be sent to tech@fifp.fr at the same time as the submission is made. Then, the festival will validate the registration.

PART 4: SUBTITLE REQUIREMENT

Article 9: No subtitles are required upon film submission. However, once your film becomes part of the official selection, the following rules must be followed:
Films presented in English or another language (other than French) must contain French subtitles.
It is strongly recommended that films presented in French be subtitled in English.

This requirement was instilled to accommodate the viewing public.

We can assist you with subtitling by proposing solutions adapted to your budget.

PART 5: OFFICIAL SELECTION (INTERNATIONAL COMPETITION)

Article 10: Film categories include: short, medium, or full length fictions, animations, experimental films, clips, and documentaries.

Article 11: Only Films that become part of the official selection (films in competition) are included in the running for the DIKALO award.

Article 12: The festival’s council of administration selects a panel of judges composed of a minimum of 5 members chosen from cinema professionals and from the artistic, cultural, and social world.

Article 13: The selected panel of judges cannot have any relations (commercial, production, or family…) to the works in competition.

Article 14: The panel of judges selects and presents the DIKALO awards to the best cinematographic works.

PART 6: FILM SUBMISSION

Article 15: Upon the registration of your film to the FIFP, you agree to exonerate the Festival from any payment of broadcasting or screening fees for the projection of your film as part of the event. No films that are in the official selection will be projected outside any International Panafrican Film Festival’s theatres during the duration of the entire festival.

Article 16: For the selected films, a digital copy of your film must be sent by email in high definition (either in .MP4, .MOV or .MKV format). Please send your film to tech@fifp.fr via WeTransfer or other file-sharing platform.

We will not accept any films in DVD format or any other physical formats.

Article 17: Digital copies of officially selected films must be received no later than 30 days before the beginning of the Festival. The digital copies must be in good condition for projection.

Article 18: Film projection will only be done in digital format.

Article 19: The media must meet standard broadcasting standards. Therefore, for logistical reasons, the DCP format will not be accepted.

Article 20: Shipment of promotional materials to accompany your film must be free of customs or extra duty charges. Packages must also be labeled with “no commercial value”. The Festival holds the right to refuse any additional materials that does not meet this requirement.

Article 21: Copies of the selected films are kept in the FIFP archives as “memory-copies” for our records.

PART 7: AWARD-WINNING FILMS - REQUIREMENTS FOR THE LAURELS

Article 22: Directors and/or producers of award-winning films are welcome to:
- submit a copy of their screening for the festival archives;
- mention the received award in any advertising material for their film;
- include the received award in any posters or press kits during any distribution of their film.

Article 23: The Dikalos Awards are sent to the winners by post if the nominees were not able to travel and receive the award. The shipping costs will be charged to the director or their production team.

PART 8: THE NO-HOSTING RULE FOR FILMMAKERS AND PRODUCERS OF OFFICIALLY SELECTED FILMS

Article 24: The International Panafrican Film Festival is a non-profit organization. We exist thanks the donations received from all people. As a result, the FIFP can not host directors and film professionals of films that are officially selected during their stay in Cannes.

PART 7: INSURANCE

Article 25: The films are under the responsibility of the International Panafrican Film Festival as soon as they are received. The International Panafrican Film Festival covers the insurance fees. The International Panafrican Film Festival’s responsibility ends when the copies are returned. In case of loss or deterioration during the festival, the festival is only responsible for the value of the film copy.

PART 8: LITIGATION RULES

Article 22: In case of a dispute, if no agreement has been found, only the Alpes Maritimes jurisdictional court is deemed competent to settle the dispute.

Overall Rating
Quality
Value
Communication
Hospitality
Networking
  • Fred Dom

    Great moment, great festival and great opportunity

    July 2018
  • Patrick Kabeya

    Firstly I would like to thank FIFP for programming and allowing my documentary to premiere at your prestigious Pan African festival. It was a great experience, helpful networking, and meaningful conversation. Basile and his team are amazing, and answered any questions I had before the festival started. I would definitely. recommend this festival

    May 2018
  • Desiree Sanga

    I had a great time being there. The quality of the films i watched were so wonderful. The people there were so welcoming and nice.

    April 2018
  • Peter Langmead

    One of the few that is what it says it is.

    March 2018
  • Lonnie Edwards

    Had a fantastic time! Would love to go back next year!

    September 2017